Comment bien trier vos déchets
Titre

Pourquoi les ouvertures des bacs jaunes sont si petites ? Dois-je laisser le bouchon sur les bouteilles et le couvercle sur les pots ? Pas facile de s’y retrouver dans le tri des déchets ménagers. Voici nos conseils pour bien trier et éviter certaines erreurs.

Les horaires d’ouverture de la déchèterie

La déchèterie de Chubiguer est ouverte aux usagers onze demi-journées par semaine, même hors saison.

  • Du 1er octobre au 31 mars : de 9h à 12h et de 14h à 17h30, sauf le jeudi matin, dimanche et jours fériés.
  • Du 1er avril au 30 septembre : de 8h à 12h et de 14h à 18h, sauf le jeudi matin, dimanche et jours fériés.
    Il convient néanmoins de ne pas se présenter 5 minutes avant la fermeture.
Les bacs verts, pour les ordures ménagères

Les ordures ménagères : nos déchets au quotidien

Il s’agit des déchets de consommation courante en lien avec l’alimentation, l’hygiène du corps ou l’entretien de la maison…
Lire la suite

Les ordures ménagères : nos déchets au quotidien

Les bacs verts, pour les ordures ménagèresLes ordures ménagères résiduellesIl s’agit des déchets de consommation courante en lien avec l’alimentation, l’hygiène du corps ou l’entretien de la maison.
On y retrouve :

  • des déchets organiques (épluchures, restes alimentaires…) pour 30%,
  • les textiles sanitaires (couches, cotons usagés, serviettes hygiéniques, mouchoirs en papier, essuie-tout…) pour 10%,
  • des emballages qui ne se recyclent pas (les barquettes, films, sacs en plastiques, les barquettes en polystyrène…) pour 30%,
  • des déchets qui ne se recyclent pas comme les gobelets et couverts en plastique, la vaisselle cassée, les assiettes et gobelets en carton… pour 20%,
  • mais aussi ce que l’on appelle les fines comme des petits papiers déchiquetés ou les balayures de maison… pour 10%.

Comment réduire ma quantité de déchets ?

Il est possible réduire sa production de déchets et ainsi favoriser la baisse du coût de leur gestion en compostant ses déchets organiques, en broyant ses déchets verts, en collant le « STOP PUB » sur sa boîte aux lettres, en buvant l’eau du robinet, en évitant les produits suremballés, en privilégiant les produits frais et de saison…

Fermer
Les bacs jaunes, pour les emballages recyclables

Les emballages ménagers : des erreurs de tri qui coûtent cher

Vous pouvez déposer dans les bacs à couvercle jaune les emballages recyclables…
Lire la suite

Les emballages ménagers : des erreurs de tri qui coûtent cher

Les bacs jaunes, pour les emballages recyclablesLes emballages recyclablesVous pouvez déposer dans les bacs à couvercle jaune les bouteilles, les bidons et les flacons en plastique, c’est-à-dire tous les contenants ayant un bouchon ou un capuchon. Sont concernés par cette collecte sélective uniquement les emballages recyclables en rapport avec l’alimentation, l’hygiène corporelle et l’entretien de la maison.
Plus de 35% des déchets que nous déposons dans les bacs jaunes ne devraient pas s’y trouver, ce qui coûte très cher à la collectivité : plus de 30 000€ par an !

Trier, c’est pas si compliqué !

Les erreurs les plus courantes concernent les plastiques qui sont souvent présents par erreur tels que les sacs, films, pochettes, bâches plastiques et autres barquettes, pots, boîtes, gobelets en plastiques… Les cartons d’emballage doivent eux être déposés en déchèterie.
Les emballages des produits de jardinage et/ou de bricolage ne doivent pas être déposés dans les bacs mais apportés en déchèterie.

Pourquoi des ouvertures de bacs aussi petites ?

Si les ouvertures des bacs jaunes sont si petites, c’est que 98% de ce qui doit y être déposé est plus petit, même s’il convient parfois de les compresser (comme les bidons d’eau de 5l, les cubitainers de vin en plastique ou encore les grands cartons de lessive par exemple).
Par ailleurs, tous les déchets de moins de 5cm de diamètre ne doivent pas être déposés dans les bacs jaunes car trop petits pour être triés. Les bouchons peuvent donc être vissés sur les bouteilles plastiques pour être recyclés, par exemple, ce qui évite de répandre du liquide dans les poubelles. Les petites cartonnettes (boîtes de chewing-gum par exemple) ou les cartonnettes déchirées peuvent être déposées avec le papier, car elles sont trop petites pour être triées manuellement.

Faut-il laver les emballages avant de les jeter ?

Non, débarrassez simplement les emballages du maximum de leur contenu, cela suffit.

Le lexique du bon trieur, pour ne plus avoir de doute !

Avec le Guide du tri Eco-Emballages, vous avez toujours à portée de main les consignes de tri pour tous les types de produits.
Le tri sélectif et ses idées reçues !

Fermer
Les bacs pour le verre

Le verre : attention aux faux-amis !

Recycler le verre est l’un des gestes les plus simples et efficaces que l’on puisse faire…
Lire la suite

Le verre : attention aux faux-amis !

Les bacs pour le verreBouteilles, bocaux et pots en verreRecycler le verre est l’un des gestes les plus simples et efficaces que l’on puisse faire. Le verre recyclé sera refondu afin de produire de nouveaux contenants en verre (uniquement de couleur) et cela aura permis d’économiser beaucoup d’énergie au passage. Bouteilles, pots, bocaux, flacons…et rien d’autre !
Ne déposez surtout pas dans ces bacs de porcelaine, faïence, grès, carrelage, terre, pierres, graviers, ciment, bois, métaux…ni de verres spéciaux, tels que les verres armés, pare-brise, écrans de télévision, ampoules d’éclairage, lampes, cristal, vaisselle en verre, verre culinaire, verre opaline, miroir et verre non transparent et coloré, vitrocéramique… ils ne peuvent pas être recyclés !

Que dois-je faire des couvercles et bouchons ?

Les couvercles, bouchons et capuchons doivent être déposés avec les ordures ménagères, et surtout ne pas les déposer sur les colonnes de verre !

Peut-on mettre les flacons de parfum dans les conteneurs à verre ?

Oui, ils sont recyclables de la même façon que les pots, bocaux et bouteilles.

Le bac est plein, quel est le bon réflexe ?

Lorsque les bornes sont pleines, nous ne pouvons que vous inviter à bien vouloir vous reporter sur un autre point situé à proximité et surtout ne pas déposer de verre sur les bornes ou en pied des bornes. Le verre déposé sur ou à côté des bornes ne sera pas recyclé.
Fermer

Les bacs pour le papier

Le papier : une seconde vie

Allégez votre poubelle habituelle de journaux, magazines, prospectus publicitaires ou de catalogues…
Lire la suite

Le papier : une seconde vie

Les bacs pour le papierLes papiers recyclablesAllégez votre poubelle habituelle de journaux, magazines, prospectus publicitaires ou de catalogues… Le papier collecté sera ensuite directement envoyé vers le site de Celluloses de la Loire (situé à Allaire dans le Morbihan) afin d’être transformé en boîtes à œufs.

Tous les papiers sauf…

Ne jetez pas dans cette poubelle les papiers salis ou gras, les mouchoirs en papier et autres articles hygiéniques et les tirages photo. Ne déposez pas de cartons, polystyrènes ou films plastiques qui emballent parfois les magazines dans les bornes à papier, cela rendrait le recyclage impossible.
Par contre, vous pouvez laisser les trombones, agrafes et spirales.
Fermer

La déchèterie de Chubiger

Bon pour la déchèterie

La déchèterie collecte tous les déchets en lien avec le jardinage, le bricolage, le mobilier usagé ou l’électroménager hors d’usage…
Lire la suite

Bon pour la déchèterie

La déchèterie de ChubigerLa déchèterie collecte tous les déchets en lien avec le jardinage, le bricolage, le mobilier usagé ou l’électroménager hors d’usage. Il est rappelé que le brûlage des déchets de jardin est interdit. Ils doivent être broyés (utilisation en paillage), compostés ou déposés en déchèterie.

Le numéro « usagers » est à votre disposition pour toute question ou doléance relative à la collecte des déchets ou à l’accueil en déchèterie : 02 97 54 52 12.

Les bennes à disposition


  • Le tout-venant (ou les encombrants) sont les déchets qui ne se recyclent pas et trop encombrants pour être placés dans les conteneurs à ordures ménagères,
  • Le carton pour les gros cartons d’emballage (ou cartons ondulés) ayant contenu de l’électroménagers, du mobilier, ou des fournitures…
  • Les ferrailles pour tout ce qui est métallique comme les vieux vélos, piquets, tôles, tubes, parasols, armatures métalliques…
  • Le bois pour les palettes perdues, cagettes, planches…
  • Les déchets verts pour tout ce qui est branchages, feuilles, tontes…
  • Les déchets des équipements électriques et électroniques comme les téléviseurs, réfrigérateurs, chauffe-eaux, lave-linge… hors d’usage,
  • Les déchets dangereux des ménages comme les restes de peintures et de colle, les huiles minérales usagées, les produits phytosanitaires, les acides, les aérosols de produits dangereux, les batteries automobiles…
  • Les pneumatiques usagés des particuliers (véhicules légers uniquement),
  • Les gravats des particuliers (cailloux, béton, ciment, parpaings, briques, carrelage, ardoises…),
  • Le verre,
  • Les piles et accumulateurs, cartouches et toners, les ampoules et néons

Pourquoi limiter les quantités à déposer ?

Dans le cadre du versement de la Redevance d’Enlèvement des Ordures Ménagères (REOM) dont vous vous acquittez chaque année, vous avez libre accès à la déchèterie dans la limite de 2m3 par jour (cela correspond au volume d’une grosse remorque) et par usager (foyer ou entreprise). Le montant de la REOM est calculé sur cette base. Au-delà, les usagers qui viennent peu souvent en déchèterie payeraient pour les usagers qui déposent de gros volumes.
Nous ne disposons par ailleurs que d’un nombre limité de bennes (une vingtaine) qui peuvent parfois mettre une semaine à faire l’aller-retour (par cabotage maritime). Le risque potentiel de ne plus disposer de bennes est bien réel si beaucoup d’usagers se présentaient en même temps avec des volumes importants. Cela obligerait alors à fermer temporairement la déchèterie, dans l’attente du retour des bennes.
Enfin, parce que nous ne sommes pas autorisés à broyer plus de 10 tonnes de déchets verts par jour sans autorisation complémentaire et surtout sans être redevable d’un montant complémentaire de Taxe Globale sur les Activités Polluantes (TGAP) versé aux douanes françaises.

Vous pouvez néanmoins déposer plus si vous y êtes autorisé antérieurement par la COVED (au 02 97 31 88 04). Ces volumes complémentaires vous seront facturés par la CCBI 40€ le m3 de tout-venant ou de bois, 20€ le m3 de déchets verts et 10€ le m3 de ferrailles. Il vous revient de vous conformer en tout point au règlement de la déchèterie et surtout aux consignes des agents.

Pourquoi avoir équipé les bennes de garde-corps ?

La récupération dans les bennes est rigoureusement interdite pour des raisons de sécurité. Depuis le printemps 2014, la déchèterie s’est équipée de garde-corps en réponse à l’obligation réglementaire instituée par l’article 27 de l’arrêté ministériel du 26 mars 2012 relatif aux déchèteries. À défaut, la CCBI serait jugée responsable en cas d’accident (chute dans les bennes notamment).
Vous ne pouvez accéder en déchèterie qu’avec un véhicule léger (interdit aux poids lourds et autres tracteurs). Les enfants ne sont pas autorisés à descendre de voiture.

Qu’est-ce que l’éco-contribution ?

Lorsque vous achetez un nouvel équipement électroménager (téléviseur, réfrigérateur, chauffe-eau…), le vendeur a l’obligation de vous reprendre l’ancien gratuitement car vous payez une éco-contribution pour cela. C’est l’éco-organisme Éco-Systèmes qui prend intégralement en charge les coûts de transport et de recyclage.

Donnez-leur une seconde chance…

Pour tous les textiles (vêtements, chaussures, draps…), les meubles et literies en bon état, les appareils électroménagers qui fonctionnent, les livres, objets et bibelots en tous genres, la Ressourcerie « Le Chtal » vous accueille route de Bangor à Borgrouager (en face du complexe sportif). Les horaires d’ouverture au public évoluent souvent, renseignez-vous !

Éco-Mobilier

Les déchets mobiliers (armoires, tables, chaises, lits, matelas, étagères…), pour lesquels vous contribuez lors de l’achat (via l’éco-contribution) à leur recyclage final, feront l’objet d’une collecte spécifique dès 2015 avec la mise en place d’une benne dédiée en déchèterie. Les coûts pour la collectivité seront nuls (intégralement pris en charge par l’éco-organisme Éco-Mobilier).

Éco-DDS

Les déchets diffus spécifiques ou dangereuxLes déchets diffus spécifiques ou dangereux des ménages (peintures, colles, produits phytosanitaires, acides, bases, aérosols, les bidons vides de combustible…), pour lesquels vous contribuez lors de l’achat (via l’éco-contribution) à leur traitement final, font l’objet d’une collecte spécifique depuis avril 2014. Les coûts pour la collectivité seront nuls (intégralement pris en charge par l’éco-organisme EcoDDS).

Fermer

 

 

Déchets non pris en charge en déchèterie

Que faire de mes déchets quand ils ne sont pas pris en charge par la déchèterie ?

Voici une liste non exhaustive avec des lieux de reprises potentiels…
Lire la suite

Que faire de mes déchets quand ils ne sont pas pris en charge par la déchèterie ?

Déchets non pris en charge en déchèterieVoici une liste non exhaustive avec des lieux de reprises potentiels :

  • Amiante : seuls les professionnels de la couverture ou du désamiantage sont habilités à vous enlever l’amiante, à la conditionner et à la faire éliminer. Ils doivent vous remettre un justificatif de prise en charge du site de traitement afin de prouver que vous êtes en règle.
  • Fusées de détresse : se renseigner auprès de la SNSM (qui réalise, avec les plaisanciers, des exercices de tir des fusées périmées lors de diverses manifestations). À défaut, se renseigner au niveau des points de vente et/ou de votre fournisseur.
  • Extincteurs : se renseigner au niveau des points de vente et/ou de votre fournisseur.
  • Bouteilles de gaz : les rapporter chez votre vendeur/fournisseur qui a l’obligation de les reprendre (consignation).
  • Médicaments (non consommés ou périmés) : les rapporter en pharmacie qui les remet à l’éco-organisme Cyclamed.
  • Déchets d’activité de soins à risque infectieux (seringues par exemple) : les rapporter en pharmacie (des boîtes jaunes pour les stocker sont fournies au préalable aux patients en auto-traitement), chez votre médecin ou à l’hôpital.
  • Pneumatiques jantés : seuls les pneumatiques véhicules légers des particuliers propres et non jantés sont repris. Les déjanter (par un garagiste par exemple) avant apport en déchèterie.
  • Pneus agricoles ou poids lourds : le fournisseur / revendeur a une obligation de reprise (éco-contribution).
  • Bâches et films agricoles : l’éco-organisme Adivalor les reprends.
  • Filets de pêche : se renseigner auprès du fournisseur pour leur reprise. Le comité des pêches doit aussi connaître des entreprises à même de les traiter.
  • Déchets dangereux des professionnels (huiles minérales, filtres à huile, chiffons souillés, bidons d’huile…) : doivent être récupérés par une entreprise spécialisée (Chimirec, Sarp Ouest, Asthrul…) afin d’être transportés dans de bonnes conditions et traités conformément à la réglementation en vigueur. La collecte et le traitement des huiles minérales usagées est gratuite à partir de 600 litres et ne peut donc faire l’objet d’aucune facturation.
  • Huiles végétales des professionnels : contacter Dominique Pelhatre (06 83 96 23 63) qui vient les collecter gratuitement.
  • Gravats / terre des professionnels :
    - pour les déblais valorisables, de nombreux professionnels sont équipés de cribleurs / concasseurs (TPS, Aboud Amor & Fils, Servibat…) qui permettent la réutilisation des matériaux,
    - pour les déblais non valorisable, aucune installation de traitement n’existe à ce jour à Belle-Île (aucune initiative privée n’a vu le jour), les professionnels portent seuls la responsabilité de la bonne élimination des déchets qu’ils produisent (et dont ils doivent justifier la bonne élimination). Régaler les terres sur le terrain ayant subi l’excavation est le plus sûr juridiquement. Tout apport de terres de diverses provenances sur un terrain est strictement interdit sans autorisation préfectorale.
  • Déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE) des professionnels : se renseigner auprès du fournisseur / revendeur.
Fermer

 

 

© CCBI - Mentions légales
Retour au haut de la page